Conférence de Durban : atelier sur l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre animé par Dr Mawuli Komi Amegadje de Global Lead SA

Conférence de Durban : atelier sur l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre animé par Dr Mawuli Komi Amegadje de Global Lead SA

L’OIF, via l’IEPF, et la BOAD (Banque Ouest Africaine de Développement) ont organisé le 5 décembre un atelier parallèle à Durban pour présenter une partie des résultats du projet NECTAR (Négociation Climat pour Toute l’Afrique Réussie).

Le Projet NECTAR de l’IEPF a pour objectif d’appuyer les pays africains dans le processus de négociations sur le régime climatique post 2012, et de faciliter l’intégration de la problématique des changements climatiques dans les politiques sectorielles nationales de développement.

 

L’atelier intitulé « Approches sectorielles/Appui aux négociations climat pour l’Afrique : Présentation de l’étude sur le secteur du bâtiment dans un contexte de changement climatiques » a rassemblé un panel de haut niveau avec notamment, Monsieur Jean Koulidiati Ministre de l’environnement et du développement durable du Burkina Faso, Monsieur Bassari Touré Vice Président de la BOAD et Madame Fatimata Dia Touré, Directrice de l’IEPF et un panel d’experts internationaux.

Dans un premier temps, M. Mbacké Niang, Architecte, Chercheur et Enseignant, Agence d’Architecture et de Recherche MBN du Sénégal, a caractérisé le secteur du bâtiment dans le contexte africain. Pierre Radanne, Président de Futur Facteur 4 a souligné les opportunités offertes par les NAMAs (Actions d’atténuation appropriées au niveau national – Nationally Appropriate Mitigation Actions) en tant qu’instrument d’accompagnement des stratégies nationales à mette en place et a souligné que le secteur du bâtiment sous certains conditions pouvait être éligible à ce nouveau mécanisme.

Monsieur Bassari Touré Vice Président de la BOAD et M. Oumar Tembely, Directeur des financements innovants et structures ont présenté les actions et l’ambition de la BOAD dans son espace de compétence et ont notamment présenté l’initiative régionale carbone lancée en 2008.

Dr Mawuli Komi Amegadje de Global Lead et le Dr Axel Michaelowa ont ensuite présentés en détail les modalités de mise en œuvre des NAMAs et des mécanismes carbones dans l’espace de l’UEMOA.

Jean Koulidiati, Ministre de l’Environnement et du Développement durable du Burkina Faso et Yves Gagnon de l’Université de Moncton (Canada) ont présenté l’atlas éolien qui vient d’être réalisé pour le Burkina Faso, avec le soutien de l’IEPF. Les débats qui ont suivis ont témoigné du besoin permanent de renforcement de capacité des pays concernés. La complexité des outils et des mécanismes de financement ainsi que le nombre important de possible « guichets » peut parfois donner un sentiment de confusion. Un programme de formation inscrit dans la durée mais aussi dans l’urgence a été souhaité par de nombreux participants.

Source : http://mediatheque.francophonie.org/Durban-atelier-sur-l-attenuation.html

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *